Défis socioculturels auxquels sont confrontées les femmes dans la société patricentrique

Gayatri Saini*, Dr Tanu Rajpal**

   * Chercheur, Département d'anglais, Career Point University, Kota, Rajasthan, Inde ;

          **Professeur associé, Département d'anglais,  Aklank College, Kota, Rajasthan, Inde

             Auteur correspondant : gayatribalandia@gmail.com

DOI : 10.52984/ijomrc2111

ABSTRAIT:  

     Malgré le fait que notre constitution garantit l'égalité devant les lois, nous avons toujours de forts préjugés sexistes et des inégalités entre les sexes. Le système social est basé sur la hiérarchie, où le mâle domine et restreint la liberté des femmes. Les femmes se sentent inférieures dès leur naissance. Dès leur enfance, ils ont occupé une place secondaire dans la famille. On leur a dit d'être obéissants, inconditionnels, doux et soumis. Ils sont faits pour tout accepter, même la défaite, avec grâce. Après le mariage, on s'attend à ce qu'ils s'adaptent à l'évolution des habitudes familiales et de l'environnement. Ils doivent vivre des vies misérables et pathétiques et ne parviennent pas à satisfaire leurs désirs personnels. Ainsi, les femmes s'efforcent d'obtenir un statut et une liberté égaux tout au long de leur vie. Le présent article est une tentative d'étudier les types d'oppression de genre et les défis socioculturels auxquels sont confrontées les femmes, mariées ou non, dans une société patricentrique. La psyché féminine est constamment tourmentée par l'esprit social. Le document est une analyse critique de nombreuses pratiques laides répandues dans la société indienne en ce qui concerne l'oppression de genre. L'article mettra également en lumière les moyens de surmonter ce cercle vicieux de l'existence. 

MOTS-CLÉS : place secondaire, oppression de genre, défis socioculturels, société patricentrique.